Le Plasmage, lifting des paupières et traitement de l'excédent de peau

emsculpt-behandlung-gegen-fett.jpg
hifem-emsculpt-hyeres-dr-plault-otst5mj5
Qu’est-ce que le Plasmage

Plasmage est une technique médicale pratiquée dans le cadre de la médecine esthétique ou en microchirurgie non invasive.

Cette technique permet de traiter de nombreuses imperfections de la peau comme l’acné, les rides, le relâchement des paupières, les taches, les cicatrices, les fibromes cutanés, les verrues, la dépigmentation,  les lésions cutanées…

Ce dispositif médical utilise le quatrième état de la matière : l’énergie plasma générée par l’ionisation de l’air pour effectuer des actes médicaux non ablatifs, non invasifs et sans chirurgie.

Le Plasma fractionné ®, breveté par Brera (fabriquant du Plasmage ®), est une technique révolutionnaire et non invasive spécialement conçue pour le traitement des zones sensibles et qui assure des résultats immédiats et durables. Cette technique permet aux patients d’être traités rapidement (plus rapide qu’une chirurgie esthétique) tout en étant moins agressif que d’autres techniques basées sur l’énergie plasma.

Le Plasmage ® dispose de 30 combinaisons d’énergie dont le mode continu et le mode fractionné (4 niveaux de fractionnement) associées à 5 échelles d’intensité. Cette large sélection permet d’adapter l’énergie au protocole de traitement sélectionné pour un contrôle précis.

A qui s'adresse ce soin?

Le Plasmage s’adresse aux personnes souhaitant améliorer l'aspect de leur peau sur les différentes indications ci-après : 

1 – Le programme Bleparoplasma, qui permet de traiter le relâchement des paupières.

2 – Le programme Xanthelasma, qui permet de traiter les lésions de couleurs et de formes différentes localisées au niveau de l’angle médian de la paupière.

3 – Le programme Acné, qui permet de traiter l’acné, les comédons et les cicatrices d’acnés.

4 – Le programme Winkles, qui permet de traiter les rides.

5 – Le programme Lentigo, qui permet de traiter les taches pigmentées cutanées.

6 – Le programme Scars, qui permet de traiter les cicatrices hypertrophiques.

7 – Le programme Fibroma, qui permet de traiter le fibrome cutané.

8 – Le programme Verrucas, qui permet de traiter les verrues.

9 – Le programme Resurfacing, qui permet de traiter différents problèmes de peau comme la dépigmentation.

Attention il existe toutefois des contre-indications comme pour toute technique medico-esthétique, à savoir : 

  • Patients cardiaques

  • Porteurs de stimulateurs cardiaques ou d’autres appareils électroniques (dispositifs acoustiques, etc.)

  • Des porteurs d’implants métalliques à proximité́ de la zone à traiter

  • Femmes enceintes ou allaitantes

  • Patients sous anticoagulants

  • Les mineurs

  • Les patients atteints de tumeurs malignes telles que mélanome, cancer de la peau, etc.

Comment cela fonctionne ?

Le Body Sculpt HIFEM utilise la technologie HIFEM® (High Intensity Focused Electro-Magnetic) : un champ électromagnétique focalisé et de haute intensité, pour stimuler la production de nouvelles fibres musculaires et augmenter le volume des fibres musculaires existantes, en contractant les groupes de muscles traités.

On observe également une action lipolytique (destruction de la graisse) par apoptose naturelle des cellules graisseuses (adipocytes).

 

Lors de contractions musculaires normales obtenues par l’activité physique, on observe des temps de « récupération », durant lesquelles les fibres musculaires se relâchent entre chaque stimulus nerveux qui permettent de les mettre en action.

Le Body Sculpt génère des impulsions électriques rapprochées et indépendantes de notre système nerveux, qui permettent d’annuler ces temps de latences observés lors de l’activité musculaire volontaire.

 

Il en résulte ce que l’on peut appeler des contractions « supra-maximales » capables de perdurer plusieurs secondes, induisant une adaptation en profondeur du muscle et de sa structure.

 

Les muscles vont en effet s’adapter à ces contractions intenses, en remodelant en profondeur leurs structures internes par la production et le développement de nouvelles fibres musculaires mais aussi en augmentant le volume de celles existantes : concrètement, cela permet de développer tous ses muscles abdominaux et fessiers, de les tonifier et de les redessiner.

 

Lors de contractions musculaires supra maximales, des signaux sont envoyés au cerveau pour lui signifier un fort besoin d’énergie. Lors d’un exercice physique avec contractions musculaires normales, le corps utilise en premier lieu de l’adénosine triphosphate (ATP) puis de la créatine phosphate et du glycogène comme source d’énergie pour le fonctionnement des muscles.


Lorsque ces ressources énergétiques sont épuisées, et notamment lors de contractions musculaires intenses supra-maximales, le muscle va alors utiliser de l’énergie en provenance de la dégradation des lipides (triglycérides) en acides gras libres, contenus dans les cellules graisseuses, et conduire ainsi à une destruction par apoptose d’une partie de celles-ci.

Le protocole et les résultats

Afin d’obtenir un résultat optimal, il faut réaliser 4 à 6 séances de 30 minutes au rythme de 2 séances par semaine.


Les résultats sont visibles dès la première séance, et complets environ 6 à 8 semaines après la dernière séance.

 

Les études réalisées montrent, à l’issue d’un protocole de 4 séances, une diminution moyenne de – 19% du tissu graisseux, ainsi qu’une augmentation moyenne de + 16% de la masse musculaire sur la zone traitée.

Une séance d’entretien est conseillée environ tous les 3 à 4 mois et selon l’activité sportive ou non du patient.